Carbon Market Watch

Carbon Market Watch (anciennement CDM Watch) scrute les marchés du carbone et milite pour une protection efficace et juste du climat.

Décharges et incinérateurs dans le cadre du MDP

06 Nov 2012

Les projets MDP municipaux de gestion des déchets peuvent être problématiques pour trois raisons principales :

  • Ils contribuent à perpétuer des stratégies de gestion des déchets qui empêchent l’utilisation d’autres options plus durables
  • Ils peuvent menacer les moyens de subsistance des collecteurs de déchets : certaines des personnes les plus pauvres dans les villes des pays en développement
  • Ils peuvent surestimer les réductions de gaz à effet de serre qui peuvent être attribués à ces projets MDP.

La majorité des projets MDP de gestion des déchets se concentrent sur des stratégies « en aval ». Il s’agit notamment de la production d’énergie par l’incinération des déchets (« valorisation énergétique des déchets ») et de la capture des gaz d’enfouissement, qui contiennent une grande quantité de méthane (un gaz à effet de serre puissant). Les gaz d’enfouissement peuvent être brûlés à la torche (torchères), ou le méthane est capturé pour produire de la chaleur et/ou de l’électricité. Les stratégies de gestion des déchets en amont comme le recyclage et le compostage diminuent principalement la quantité de déchets qui se retrouve dans les sites d’enfouissement, économisent les ressources, l’espace d’enfouissement et l’énergie. Les stratégies en amont sont préférables pour l’environnement car elles vont réduire les émissions de GES plus que les pratiques de gestion des déchets en aval et vont aussi préserver les autres ressources.

Les technologies de « valorisation énergétique des déchets » peuvent menacer les moyens de subsistance des gens qui gagnent leur vie par la collecte des déchets et par la vente de ce qu’ils ont recueillis par du recyclage informel. Dans la plupart des pays en développement, les ramasseurs de déchets récupèrent des matières recyclables dans un tas de déchets et les remettent dans le cycle de la production utile par le biais du recyclage et de la fabrication.

Les projets tiennent rarement (voire jamais) compte du recyclage lors du calcul des émissions de référence. Mais le recyclage et le compostage, qui réduisent la quantité de déchets mis en décharge, sont matières courantes dans les pays en développement. Cela peut conduire à une allocation trop importante de crédits.

Liens utiles externes
GAIA : Global Alliance for Incinerator Alternatives : Construire le mouvement pour la justice environnementale, les économies locales vertes, et des solutions créatives avec zéro déchet.